Citations

Page remplie de citations.

Parce que, parfois, quelques mots suffisent à donner envie de lire un livre ou un auteur.

Et aussi parce que ces mêmes mots permettent d’un peu approcher le lecteur qui les a murement sélectionné.

Les choses qu’on a violemment aimées au début de la jeunesse devraient ou disparaître sans laisser de traces ou grandir avec nous.

« Il faudra repartir » – Nicolas Bouvier

L’empathie est l’âme de la démocratie.

« Une Nouvelle Conscience pour un Monde en Crise » – Jeremy Rifkin

Nous sommes nés pour veiller sur la vie.

« Une Nouvelle Conscience pour un Monde en Crise » – Jeremy Rifkin

Seul nous appartient ce qui n’existe pas et que nous avons le pouvoir de faire venir au monde.

« Le Grand Coeur » – Jean-Christophe Rufin

À rebours de la vie bourgeoise qui m’avait apporté la sécurité, l’existence d’aventures qui s’ouvrait à moi rendait possible le pire mais aussi le meilleur, c’est à dire l’inconcevable, l’inattendu, le fabuleux. J’avais enfin le sentiment de vivre.

« Le Grand Coeur » – Jean-Christophe Rufin

En définitive, les frontières ne sont que des coups de crayon sur des cartes. Elles tranchent des mondes mais ne les séparent pas.

« Le Rapport de Brodeck » – Philippe Claudel

Pourquoi le petit imbécile a lancé le réveil par la fenêtre ? Parce qu’il voulait voir le temps s’envoler.

« Lignes de Faille » – Nancy Huston

La mort est la seule chose qui n’a pas de solution

« Tant de Chiens » – Boris Quercia

Apparemment, tu t’es assomé toi-même.
– Pourquoi j’aurais fait ça ?
– Parce que t’es un putain d’abruti

« Le Bourbon Kid, tome 3 : Le Cimetière du Diable » – Anonyme

A la tête du pays se trouvait une femme lourdaude, aussi charismatique q’un saule pleureur.

« Il est de retour » – Timur Vermes

Je ne sais pas ce qu’il avait, ce gosse, mais il me suffisait, à moi aussi, de le regarder pour avoir envie de lui flanquer une torgnole. Il avait une tête qui incitait à la violence.

« Les Frères Sisters » – Patrick deWitt

J’avais un tel besion de réconfort qe j’aurais épousé un alligator s’il avait voulu partager son lit avec moi.

« Les Frères Sisters » – Patrick deWitt

En organisant la vie pour que vivre soir un peu plus qu’un verbe.

« Dernières Nouvelles du Sud » – Luis Sepùlveda

Lire ou écrire, c’est une façon de prendre la fuite, la plus pure et la plus légitime des évasions.

« Dernières Nouvelles du Sud » – Luis Sepùlveda

Aujourd’hui c’est la paie, et c’est comme si le nihilisme quotidien prenait un sens, la farce de l’utile, le délire du service.

« 33 révolutions » – Canek Sànchez Guevara

Voir passer le temps est le passe-temps favori du peuple.

« 33 révolutions » – Canek Sànchez Guevara

Quelle étrange faculté que celle qui nous permet de piquer du nez au cours d’un voyage inconnu et de nous réveiller à la bonne gare.

« Les Wang contre le Monde Entier » – Jade Chang

Son père était dans le business de la pisse ! Même pas de la vraie bonne pisse – de la pisse artificielle.

« Les Wang contre le Monde Entier » – Jade Chang

Parce que en parlant des autres, il ne faut jamais perdre de vue que nous-mêmes, qui que nous soyons, nous sommes les autres pour tous les autres.

« Le Dérèglement du Monde : Quand no civilisations s’épuisent » – Amin Maalouf

– Connaissez-vous la meilleure nouvelle égyptienne que l’on ait jamais écrite ? a demandé Saïd ; elle ne fait que dix mots. Ecoutez : « Oh mon Dieu ! Je suis enceinte ! Qui est le père ? » – Il m’a adressé un sourire malicieux. – Vous comprenez ce que ça veut dire ?
– Je ne suis pas sûr.
– Ok, je vous explique. « Oh mon Dieu ! » : la religion. « Je suis enceinte ! » : le sexe. « Qui est le père ? » : l’inconnu. Vous voyez ? C’est la nouvelle égyptienne parfaite. Il y a tout ce qu’il faut là-dedans.

« Au-delà des pyramides » – Douglas Kennedy

Celui qui n’arrive pas à faire de l’argent avec le business de la religion n’a vraiment rien compris.

« L’Enfer de Church Streert » – Jake Hinkson

Au début de ce millénaire, sur une planète qui regorge de richesses, un enfant de moins de dix ans meurt toutes les 5 secondes. De maladie ou de faim.

« La Haine de l’Occident » – Jean Ziegler

Les esclavagistes ne sont pas morts. Ils se sont transformés en spéculateurs boursiers.

« La Haine de l’Occident » – Jean Ziegler

La voie la plus courte vers l’avenir est toujours celle qui passe par l’approfondissement du passé.

« Africa Unite ! » – Amzat Boukari-Yabara

Il se demanda si quelque chose ne tournait pas rond chez lui de se contenter de ce qu’il avait…

« Mauvais Coucheur » – Carl Hiaasen

Il faut un renard dans les parages pour que le poulailler soit bien gardé.

« 2084 – La Fin du Monde » – Boualem Sansal

Nous devons réapprendre à penser, tâche de salut public qui commence par soi-même.

« Aimer (quand même) le XXIe siècle » – Jean-Louis Servan Schreiber