Anne Bécel – « L’Invention du Voyage »

« L’Invention du Voyage » – Anne Bécel – 2016 – Pocket

A travers leurs récits, leurs expériences et leurs réflexions, une quinzaine de personnalités parlent de voyage. Au sens premier de déplacement, bien entendu. Mais aussi avec une ambition. Nouvelle. Serait-il possible de voyager sans se déplacer ? Le voyage immobile existe-t-il ? Ces artistes, ces écrivains, ces poètes vont tenter de répondre à ces questions avec, dans le coin de leurs têtes, de nouveaux voyages à venir. Le souffle de l’aventure est au coin de la rue.


Dès les premières lignes, je me suis dit que ce livre était pour moi. Presque écrit pour moi. Enfin, pour moi… Ce serait être un peu prétentieux que de se penser aussi important. Disons que ce livre avait dû être écrit pour des gens qui, comme moi, sont contaminés par le virus du voyage. Contaminés avec peu voire pas d’espoir d’antidote. Et, tout compte fait, c’est heureux. Cependant, il n’est pas toujours possible de voyager. Qui a de la famille dont il doit s’occuper. Qui a des responsabilités professionnelles auxquelles il ne veut déroger. Qui n’a simplement pas les moyens de ses voyageuses ambitions. Bref, tout un tas de raisons plus ou moins légitimes semblent prendre un malin plaisir à rendre ces envies d’ailleurs irréalisables. Au grand dam de nombreux globetrotters de par le monde.

Alors, finalement, ce livre a-t-il les moyens de ses ambitions ? Donne-t-il réellement des pistes, révolutionnaires, qui permettraient de voyager sans bouger de chez soi comme de nombreux prisonniers parviennent à le faire depuis leur cellule ? Et bien soyons franc, pas vraiment. Enfin, si, d’une certaine façon mais, d’après moi, il n’y a rien de neuf sous le soleil du voyage depuis son bureau. On parle de méditation. Et, effectivement, ces techniques de pleine conscience, de jouissance du moment présent permettent de s’échapper d’un quotidien qui, parfois, semble un peu terne. Cette propension à s’émouvoir de toutes les petites choses qui nous entourent. Du vol d’un oiseau. D’un rayon de soleil qui, doucement, réchauffe nos coeurs au travers de la fenêtre. D’un couple de petits vieux qui se tiennent la main, amoureusement. Il s’agit de promouvoir l’étonnement. Par rapport à tout ce que l’on voit, vit et ressent. J’aimerais avoir déjà cette capacité, rare et riche, mais je sais avoir encore du pain sur la planche pour pleinement y parvenir. Donc, cette méditative piste n’est, pour moi, pas la solution rêvée.

Les autres pistes, par contre, me parlent un peu plus. Sans pour autant revêtir le costume de miraculeuse clé du voyage parfait sans bouger d’un pouce. Il s’agit de la lecture. Qui, presque par définition, permet de rêver et de se rêver autre et ailleurs. Il y a l’écriture. Qui permet les mêmes évasions avec, sans doute, un côté plus salutaire. Pour l’auteur. Et enfin, comme dernière piste, la marche. Qui, elle aussi, semble s’adresser à moi presque par magie. Car marcher est l’une des activités qui favorise le plus surement l’évasion. Pour moi. Mais il s’agit malgré tout de mouvement et de déplacement.

Au niveau de la forme, il s’agit donc d’entretiens ou de textes de plusieurs personnalités qui donnent leurs versions du voyage, intérieur et de par le monde. Certaines de leurs réflexions sont intéressantes mais, parfois, on a l’impression que, pour quelques unes d’entre elles, il s’agit avant tout de profiter d’une tribune offerte pour un peu d’auto promotion. Quoiqu’il en soit, c’est un livre qui se lit vite. Presque bien. Mais, malheureusement, n’a pas résolu mon dilemme. Car voyager, pour moi, est avant tout ailleurs.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s