Jean-Philippe Jaworski – « Gagner la Guerre »

« Gagner la Guerre » – Jean-Philippe Jaworski – 2009 – Folio SF

Une guerre est une succession de batailles. De coups tordus. Sur le pont d’une galère. Ou dans les hautes sphères de la vie publique et politique. Ou dans les rues sordides de vieux quartiers. Mises à mort anonymes. Discrètes. Ou jeux de massacres. Peu importe finalement. L’important est de la gagner, cette guerre. Entre conspirations et trahisons. Déchéance et rédemption. Don Benvenuto Gesufal va devoir jouer du couteau. Pour vivre et survivre. Au gré du vent et des tourments.

Voici un roman que j’attendais depuis longtemps. Dense. Complexe.  Avec beaucoup de personnages. A la psychologie parfois troublante. Un texte riche en retournements, renversements et bouleversements. Ce livre était dans cette fameuse pile de livres à lire depuis de longs mois et, finalement, une occasion s’est présentée. Et j’ai sauté dessus. Enfin, j’allais découvrir les aventures de ce rustre de Gesufal. Enfin, j’allais pouvoir me faire une idée sur le talent, presque unanimement reconnu, de Jaworski. Enfin, les portes de Ciudalia allaient s’ouvrir et je comptais bien m’y engouffrer avec plaisir et délectation. Et, après lecture, il n’est pas question de déception.

Commençons par les personnages. Et, à tout seigneur, tout honneur, commençons par Don Benvenuto Gesufal. Ce tueur à la fidélité parfois vacillante. Aux états d’âme de garçon boucher, vétéran de maints conflits. On l’apprécie malgré une ligne de conduite sanglante et intéressée. On l’apprécie malgré qu’il soit difficile de lui trouver des circonstances atténuantes. Il tue. C’est entendu. Il y prend plaisir. Parfois. Mais c’est son travail qui veut ça. Il tue de façon professionnelle. Cynique et efficace. Conscient de ses faiblesses. Mais sur d’être l’un des meilleurs. La Guilde des Chuchoteurs ne l’aurait pas choisi si cela n’avait pas été le cas. Il travail pour le Podestat de la République. Léonide Ducatore. Parfait politicien corrompu et corrupteur. Pire que Gesufal. Car c’est lui qui décide. Qui ordonne et qui tue, par simple hochement de tête. Il veut régner. Dominer. Et il y parviendra. Cruellement mais surement. Aidé par notre vaillant héros et par un sorcier aux sombres pouvoirs que l’on ne parvient jamais à complètement cerner. Bon. Mauvais. Rien n’est décidé. Et se poursuit une galerie de personnages secondaires parfois truculents comme seuls des elfes peuvent l’être. Parfois désarmant comme certains membres du Sénat qui brillent par leurs si simples retournements de veste. Parfois troublant comme Dame Lusinga, magicienne maudite ou incomprise ? De nombreuses individualités sombres et envoûtantes. Qui guident le lecteur dans les rues de Ciudalia.

Ciudalia. Capitale de la République. Elle serait le siège de notre Renaissance. Belle et cruelle. Lumineuse et perfide. Une ville que l’on vit. Le reste ? Ce ne sont que des sauvages. Avec qui il faut soit faire la guerre, soit comploter. Mais toujours en faveur de la République. Qui est plus haute que tout. Plus haute que ses dirigeants. Plus haute que ces états voisins qui ne comprennent rien à sa grandeur. Et à sa décadence. Telle une Rome antique, elle chute mais elle ne le sait pas encore.

C’est un roman de fantasy mais que l’on pourrait presque croire historique tant les aléas de la vie politique y sont justement décrits. Tant les trahisons, les mensonges et les vérités arrangées sont réalistes. L’auteur s’y connait. Il a finement saisi la façon dont les hommes sensés diriger pour le peuple n’agissent que pour leur intérêt. Quel qu’en soit le prix. Et, au plus il est élevé, pour l’autre, au mieux c’est.

Brillant et addictif.

4 réflexions sur “Jean-Philippe Jaworski – « Gagner la Guerre »

  1. Pingback: Jean-Philippe Jaworski – « Janua Vera  | «Une Certaine Culture

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s