Ursula K. Le Guin – « Terremer »

« Terremer » – Ursula K. Le Guin – 2007 – Le Livre de Poche

Terremer, ce sont des îles. Éparses et nombreuses. Aux contes et légendes ancrés dans les consciences. Il y a des dragons. Craints et respectés. Vieux comme le monde. Il y a des rois au pouvoir limité. Et des mages. Capables de dompter les éléments. Ged, simple chevrier, possède le don. Après une longue formation parsemée d’embûches, après de longs et nombreux voyages, il deviendra le plus puissant des sorciers. L’Archimage.

Voici un ouvrage plein de poésie et de douceur. Voici une histoire où, malgré la présence de dragons et de mages, de princes et de seigneurs ténébreux, la place occupée par la violence est secondaire. Une histoire où la nature et ses bienfaits sont portés au pinacle. Où l’Homme n’a d’importance qu’en tant qu’homme pensant et conscient. Capable de se regarder en face et au plus profond de lui. Ce livre est un voyage aux confins du monde. Et au plus profond de soi. Un voyage initiatique avec la mer, immense et exigeante, comme principale compagne.

Les critiques étant, pour la plupart, dithyrambiques, il me tardait de commencer ce livre. D’autant qu’à la lecture de ses principales composantes, il n’aurait pu que me plaire et satisfaire mes envies d’espaces infinis et de voyages périlleux. Et je n’ai pas été déçu. Même si je m’attendais à plus d’épiques combats entre puissants dragons et invincibles mages. Il n’en est rien et c’est très bien comme ça. Finalement. L’Homme et la nature sont au centre du récit. Dès lors, les personnages sont riches et complexes. Plongés dans des réflexions qui feront évoluer la connaissance de leur monde intérieur et de celui qui les entoure. Pourtant, ils ne sont pas tous attachants. Le jeune Ged n’est pas facilement accessible. Il se bonifie avec l’âge. Et avec les pages qui se tournent. Mais les débuts furent difficiles.

L’écriture est pleine de tendresse. L’imagination de l’auteure semble sans limite. Et fait parfois penser à du Tolkien. Entre introspection et réflexions sur le monde, ce livre nous emporte dans des contrées riches et inattendues aux frontières infinies.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s