Jeremy Rifkin – « Une Nouvelle Conscience pour un Monde en Crise »

« Une Nouvelle Conscience pour un Monde en Crise » – Jeremy Rifkin – 2012 – Acte Sud

Jeremy Rifkin, célèbre essayiste américain, soutient que l’Humanité est à l’aube de sa plus grande expérience. Que la vie va se perpétuer en remodelant la conscience des hommes avec l’empathie comme principal moteur. Ce qui est une révolution. Dans la pensée et, a priori, dans la façon de vivre et de poser des choix. D’interagir et de réfléchir. Un virage s’amorce. Serons-nous capables de le négocier ?

Ce livre est intéressant. A plus d’un titre. Malgré certaines longueurs. Et un parti pris qui, parfois, laisse penser que l’auteur est un peu monomaniaque. Bien entendu, être partisan est le propre d’un essai. Cependant, les nombreuses répétitions qui accompagnent chaque chapitre du livre peuvent s’avérer contre-productives. Quoiqu’il en soit, revenons à ma première intention. Qui était de montrer, brièvement, en quoi cet impressionnant ouvrage était intéressant.

Tout d’abord, analyser l’Histoire à travers le prisme de l’empathie est rafraichissant et suffisamment original pour attirer l’attention de toute personne voulant appréhender l’origine de nos sociétés sous un jour nouveau. Cela permet de réfléchir et de penser l’Histoire différemment. Ce constat vaut d’ailleurs que l’on soit d’accord ou non avec les arguments proposés et les thèses défendues. Les réflexions nées de ce postulat nous donnent à penser et ce n’est déjà pas mal. De plus, on sent, et on sait, que l’auteur maitrise son sujet. Qu’il est pris, emporté par ses arguments. Qu’il les défendra jusqu’au bout. Fiévreusement. Que ses connaissances, larges et variées, lui assurent crédibilité et attention. Voire, pour certains, reconnaissance.

Malheureusement, le bât blesse. Un peu. Car ce livre est long. Trop long. La lecture se révèle ardue voire, par moment, carrément indigeste. C’est particulièrement dommage car l’auteur gagnerait facilement en lisibilité s’il simplifiait ses propos et allégeait son écriture. Avec un sujet d’une telle importance, il est presque crucial de faire cet effort. Car, si l’objectif du livre est de conscientiser les gens sur les possibilités qui existent, et qui sont à portée de main, pour sauver ce qui peut l’être sur cette terre, il ne sera pas atteint car la majorité des gens refusera de le lire car trop rébarbatif. Malheureusement, ce constat peut être tiré pour de nombreux essais qui ne semblent exister que pour une certaine frange de la population. Dommage quand les enjeux ont cette importance.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s