Christopher R. Browning – « Des Hommes Ordinaires »

« Des Hommes Ordinaires » – Christopher R. Browning – 2007 – Editions Tallandier

En juillet 1942, le 101e bataillon de réserve de la police allemande massacre des hommes, des femmes et des enfants dont la seule « faute » était d’être juif. Cette action sera la première d’une longue série marquant leur entrée dans le sinistre processus de la Solution Finale. Comment ces hommes, qui n’avaient rien de nazis fanatiques, ont pu accomplir de tels actes ? Telle est la question centrale de cet ouvrage édifiant.

978-284734-423-3

Il existe bien entendu de très nombreux ouvrages qui parlent de la Shoa et, plus spécifiquement, de la Shoa dite « par balle », l’une des premières étapes de la Solution Finale. En effet, pour ceux qui s’intéressent un peu au sujet, les tristement célèbres « Einsatzgruppen » ont largement contribué à ces massacres, suivant les troupes officielles et opérant à un premier « nettoyage » des régions occupées. Ces commandos étaient constitués, en grande partie, de nazis convaincus et de membres de la SS ayant déjà fait preuve de violences et d’actes de barbarie avant la mise en route de ces unités spéciales de tuerie. L’analyse de leurs motivations est donc un peu plus aisée que lorsqu’il s’agit, comme c’est le cas ici, de membres de troupes de réserve de la police dont le rôle principal n’a, a priori, rien à voir avec ce genre d’action. Ce livre revêt donc un intérêt particulier car, comme son nom l’indique, il parle de gens ordinaires devenus, pour la plupart, des tueurs efficaces et volontaires.

Sans entrer dans une analyse historique poussée de l’ouvrage, il me semble intéressant de pointer les choses positives qui ressortent de cette étude. Il s’agit tout d’abord d’un travail de recherche et d’analyse remarquable de la part de Christopher Browning. Il connait et maitrise son sujet et fait preuve d’une belle capacité rédactionnelle ce qui permet de vulgariser une information dense et détaillée qui sinon pourrait facilement paraître indigeste. Les 210 témoignages d’anciens membres de ce bataillon, source principale de ce livre, sont admirablement digérés par l’auteur qui en fait une critique pertinente et objective mettant en lumière une partie de leurs motivations. Ceci en essayant de n’omettre aucun paramètre pouvant faciliter la compréhension de ces sombres évènements.

Pour dire les choses simplement, je pense que c’est un ouvrage indispensable pour toute personne intéressée par ce sujet complexe et par ce pan spécifique de notre histoire. Sans oublier le nécessaire devoir de mémoire car ce qui ressort de ce livre est une idée, vague mais bien présente, que ces hommes ordinaires qui ont tué, directement ou indirectement, près de 90.000 juifs, étaient comme nous.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s