Patrick deWitt – « Les Frères Sisters »

« Les Frères Sisters » – Patrick deWitt – 2012 – Actes Sud Editions

Eli et Charlie Sisters sont de redoutables tueurs à gage qui, même s’ils ont des tempéraments diamétralement opposés, font preuve d’une efficacité glaciale. Sans peur et sans pitié, les deux frères s’apprêtent à honorer un nouveau contrat pour le « Commodore », leur mystérieux patron. Ils partent donc à la recherche d’Hermann Kermit Warm, orpailleur ayant lui aussi succombé à cette dangereuse fièvre de l’or.

images

Western où l’humour noir et acerbe donne la réplique à une humanité excentrique mais bien réelle, ce roman rend talentueusement hommage aux classiques du genre tout en incorporant par-ci par-là de petites touches « Pulp Fictionnesques ». Les frères Sisters, héros de ce sanglant récit, sont aussi troublants qu’attachants. Elie, naïf au romantisme acidulé, et Charlie, fidèle brute épaisse, s’opposent et se complètent étrangement. La douceur de l’un tranche avec la cruauté de l’autre mais il ne faut pas s’y tromper. Les deux sont redoutables et semblent ignorer le sens du mot pitié.

Pour honorer leur contrat, commandité par ce mystérieux « Commodore », leur patron, ils doivent traverser les Etats-Unis. C’est un long et périlleux périple. Périple durant lequel ils vont croiser la route de toute une galerie de personnages tous plus haut en couleur les uns que les autres. Entre les prostitués revêches et l’ours roux à abattre. Entre un adolescent perdu s’accrochant à eux comme s’ils étaient tombés du ciel avec pour mission de le sauver et une jeune fille aux allures fantomatiques assenant de sombres prédictions, nos deux tueurs vont grandir au fur et à mesure que leurs pas les rapprocheront de leur cible. Parcours initiatique pour l’un. Fin brutale de ses illusions pour l’autre. Tous deux vont voir leurs certitudes voler en éclat suite à cet énième contrat qui leur semblait pourtant être une formalité.

L’auteur, talentueux, nous offre un road trip parsemé de réflexions. Réflexions sur la nécessité d’accomplir une action que l’on pense être ni juste ni justifiée. Réflexions sur les liens qui unissent deux frères que tout semble initialement opposer. Le tout emballé dans un récit riche d’humour et d’esprit. De références et de connaissances. On se plonge avidement dans les pages de ce livre que l’on imagine porté à l’écran avec Tarantino aux commandes. Un jour. Peut-être.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s