Truman Capote – « De Sang-Froid »

« De Sang-Froid » – Truman Capote – 1966 – Editions Gallimard

En 1959, à Holcomb, petite ville du Kansas, un fermier, sa femme et deux de ses enfants sont sauvagement assassinés. Sans mobile apparent. Deux jeunes truands sont rapidement appréhendés. Le vol a, semble-t-il, motivé cet acte monstrueux. Mais ce n’est pas tout. Ce serait trop simple. Comment ces deux jeunes gens ont-ils pu se laisser aller à une telle barbarie ? Et pourquoi ? Les réponses se trouvent dans leurs histoires.

url-1

Le chef d’œuvre de Capote. Le livre qui lui a fait connaitre la gloire, le succès, la reconnaissance. Mais aussi celui qui lui a fait perdre pied. Celui qui lui a fait connaitre les affres de la dépression. Dépression dont il ne s’est jamais réellement remis. Car, pour assouvir son ambition de créer un nouveau genre littéraire, le roman de non-fiction, il se plongera corps et âme dans la vie des victimes, des témoins et, bien entendu, des meurtriers. Et la rencontre avec l’un d’entre eux le marquera au fer rouge. Perry Smith, le meurtrier avoué et assumé de cette macabre affaire, le touchera particulièrement car il se reconnaitra en lui. Il ira jusqu’à penser que, sans sa passion pour la littérature et l’écriture, il aurait pu aussi mal tourner. Perry le hantera encore bien après son exécution.

Cette complicité, voire cette connivence, avec les meurtriers et avec les principaux acteurs de ce drame ainsi que la connaissance approfondie des faits dans leurs moindres détails participent à faire de ce livre une référence. Dans un premier temps, les personnages, réels faut-il le rappeler, sont méticuleusement posés. Comme s’il s’agissait d’une fiction ordinaire avec la création d’intervenants et de décors. Cette talentueuse contextualisation nous plonge dans la plus typique des ruralités américaines en brossant un tableau parfait de ce qu’est la vie dans une petite ville du Kansas. On plonge avec bonheur dans la vie de ces gens simples que sont les Clutter. On partage les angoisses adolescentes de Nancy, la plus jeune fille. On se préoccupe de la santé fragile de la mère. On se réjouit de la fraîche simplicité de Kenyon, le fils timide. Et on admire la réussite du père. Connu et reconnu dans toute la région. Apprécié pour sa loyauté et son honnêteté. On oublie que ce ne sont pas que de simples personnages de fiction. Que ce sont des gens qui ont existé.

On fait ensuite connaissance avec les deux meurtriers. Même s’ils ne se sont pas encore rendus responsable du moindre assassinat, on sait. On sait que ces deux malfrats sans envergure et passant leur temps à rêver d’une vie meilleure dans un monde meilleur sont les futurs bourreaux des Clutter. Eux aussi nous sont habillement présentés. Leurs vies, leurs passions, leurs rêves déçus apparaissent au fil des pages. Et on oublie aussi. On oublie aussi que ce ne sont pas des êtres de fiction. Et c’est là le talent de Capote. C’est ici qu’il réussit à créer son œuvre de non-fiction où la réalité savament contée produit le meilleur des romans policiers.

Tout est maginifiquement raconté et jamais on ne se doute que Capote ait pu ressentir quoique ce soit d’ambigu vis-à-vis de Perry Smith. Jamais on ne devine qu’il a développé de sincères sentiments d’amitié avec Dewey, le policier qui a arrêté Dick et Perry. Ce livre est d’une qualité et d’une objectivité journalisitique qui fait honneur à l’auteur. C’est un livre incomparable et inévitable. Une réussite à côté de laquelle on ne saurait passer.

Publicités

Une réflexion sur “Truman Capote – « De Sang-Froid »

  1. Pingback: Mélanie Benjamin – « Les Cygnes de la Cinquième Avenue » | Une Certaine Culture

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s