Stéphanie Janicot – « La mémoire du monde » (Tomes I, II & III)

« La mémoire du monde » (Tomes I, II & III) – Stéphanie Janicot – 2013 – Albin Michel

Mérit, née sous le règne du pharaon Aménophis III, est élevée par son grand-père, le médecin officiel du pharaon. Sur ordre d’Amenhotep III, il parvient à créer un filtre d’immortalité. Il n’aura cependant pas le temps de l’utiliser car il sera assassiné par des inconnus. Mérit, qui aurait également dû disparaitre, a eu le temps de le boire et devient donc immortelle. Commence alors un périple qui durera 3000 ans.

9782226251909m9782226256119m9782226259790m

Avant de me lancer à l’assaut de cet ouvrage, ma curiosité avait été piquée par la lecture de différents avis et résumés piochés ça et là. Je trouvais l’idée assez ambitieuse et étais impatient de voir si mes attentes, élevées, pourraient être comblées par la lecture de ces trois tomes. Autant le dire tout de suite, la réponse est oui et ce bien que ce ne soit pas un pur chef d’oeuvre.

Au rayon des réussites, la plus importante est que l’auteure est parvenue à brosser un tableau assez complet des nombreuses influences qui font de notre civilisation ce qu’elle est aujourd’hui. De l’Egypte des pharaons à Rome et ses conquêtes en passant par la Grèce Antique. Des croisades au schisme du monde catholique en tenant compagnie à la fois aux cours d’Angleterre et à celles de France. La découverte du Nouveau Monde. La Révolution française. Les Conflits Mondiaux… Sans oublier l’impressionnante galerie de personnages historiques rencontrés par notre héroïne tel qu’Aristote, Cicéron, Cléopâtre, Freud, Chopin, Sand, Elisabeth d’Angleterre, Catherine de Médicis… Ce sont réellement 3000 ans de notre histoire qui sont brillamment passés en revue. Les faits importants de l’Histoire sont intelligemment romancés et le récit n’est jamais rébarbatif malgré que certaines philosophies ou certains courant de pensée peuvent parfois s’avérer ardu à appréhender.

Une autre réussite essentielle est que nous plongeons facilement dans le récit. Les pages se tournent avec une déconcertante facilité. La bonne connaissance de l’auteure des thèmes abordés et la fluidité de sa rédaction font que nous parcourons les rues, discutons avec les personnages ou vivons les catastrophes au côté de Mérit comme si nous étions partie prenante du récit et de l’Histoire. Le lecteur est pris dans les tourbillons de l’Histoire, prêt à se noyer dans les méandres connus et méconnus des évènements et des personnalités ayant participé à la construction de notre monde.

Je trouve qu’un dernier aspect est également important à relever. L’auteure insiste, à juste titre, sur le rôle mineur que la femme s’est vu attribué tout au long de l’Histoire. Même si c’est un fait connu, il est assez incroyable de remarquer que, à chaque époque, dans chaque civilisation, pour chaque religion, la femme est pratiquement mise au ban de la société, son rôle se limitant souvent à celui de mère. Il n’est jamais mauvais d’insister sur ce genre de vérité historique.

Pour le reste, il n’y pas de longueur ce qui, pour une brique de plus de 1500 page est un relatif exploit. On peut sans doute reprocher que l’auteure ait voulu que son héroïne soit souvent partie prenante des tournants majeurs que les sociétés ont eut à négocier mais, dans un sens, un rôle de simple témoin n’aurait sans doute pas permis de parler avec autant de justesse des bouleversements rencontrés par l’Occident au cours des siècles.

En conclusion, ce livre est très agréable et très facile à lire pour toute personne aimant l’Histoire intelligemment vulgarisée.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s