Jean-Christophe Rufin – « Le Grand Coeur »

« Le Grand Coeur » – Jean-Christophe Rufin – 2012 – Gallimard

Poursuivit par des assassins à la solde de puissants ennemis, Jacques Coeur se réfugie dans l’île grecque de Chios. Pressé de toute part, et avant qu’il ne soit trop tard, il décide de coucher sa vie sur papier. Impérieux est ce besoin de laisser une trace de ce que sa vie aura réellement été. De son ascension à sa chute, il écrit sur ses passions et ses rêves et revient, presque sans regrets sur les moments forts de son existence.

le-grand-coeur-390158

On plonge avec bonheur dans les pages de ce récit situé à mi-chemin entre la biographie et le roman aux accents picards. Jean-Christophe Rufin, avec brio et talent, donne une vie nouvelle à celui qui est considéré comme le père du commerce et de sa systématisation avec le Levant. L’auteur prend le parti de mettre la poursuite d’un rêve et un profond humanisme au coeur de la vie du célèbre Argentier. Et on est tenté de le croire tant cette vie est talentueusement romancée par Rufin. Il parvient à donner une dimension humaine à Jacques Coeur qui, jusque là, avait souvent été limité au négociant de génie et à l’homme de cour du Roi Charles VII.

L’histoire de l’homme telle qu’elle est mise en page fascine. En avance sur son temps, il symbolise assez justement le passage du Moyen-Âge vers la Renaissance. Et son rôle n’est pas celui du simple témoin. Il joue un rôle prépondérant dans cette évolution et parvient à faire de la France un haut lieu des arts et des sciences. Son sens du commerce et des responsabilités. Son habilité à s’entourer et à commander. Autant d’éléments faisant de Jacques Coeur l’un des personnages les plus influents de cette France nouvelle enfin victorieuse de l’Angleterre et résolument tournée vers le sud et ses innombrables richesses. Homme au succès fulgurant, il tombera malheureusement en disgrâce auprès des riches et puissants jaloux du pouvoir de cet homme aux origines modestes. Grâce à la brillante écriture de Rufin et à l’histoire hors normes de Coeur, le lecteur se laisse happer avec plaisir dans le tourbillon caractéristique de cette nouvelle ère prometteuse qu’a pu être la Renaissance.

Ce livre est un hommage parfait à cet homme qui a tant fait pour la France. Ses talents conjugués à ceux de Rufin font de ce livre une réussite à laquelle il est difficile de ne pas succomber dès lors que les premières pages ont été lues.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s