Anonyme – « Le Livre Sans Nom »

« Le Livre Sans Nom » – Anonyme – 2010 – Sonatine Editions

Un inconnu entre dans un bar. Le Tapioca. Ce bar est rempli de mauvais garçons aux mines sombres et menaçantes. Cela n’a rien d’étonnant. Nous sommes à la frontière entre le Mexique et les Etats-Unis. Et plus précisément à Santa Mondega, la ville la plus dangereuse du monde. Cet inconnu commande un verre. Un bourbon. Il sera, avec le barman, le seul survivant de cette soirée.

le-livre-sans-nom-9782253158356_0

L’originalité de ce livre tient tout d’abord à son auteur inconnu. Personne ne semble savoir qui se cache derrière ce « Livre Sans Nom ». Certains pensent qu’il s’agit d’un anonyme préférant ne pas se faire connaitre pour ne pas avoir à faire face aux feux des projecteurs. D’autres, au contraire, affirment qu’il s’agit d’une célébrité qui préfère l’ombre à la lumière. Le nom le plus connu, et qui revient de façon récurrente, est celui de Quentin Tarantino. Il est vrai que le style du livre avec ses nombreux personnages, ses scènes sanglantes et ses règlements de compte fait fortement penser à l’univers du cinéaste. Malheureusement, ce ne sont que des supputations et, pour l’instant, ce mystère ne semble pas devoir trouver d’épilogue.

Et l’histoire dans tout ça ? Et bien elle est captivante, sanglante et sombre. Il s’agit d’une quête, étrange, dont le but est de retrouver « L’œil de la lune », une pierre magique aux pouvoirs supposés puissants mais peu connus. Des tueurs à gages aux mines patibulaires. Des moines alliant vœux pieux et arts martiaux. Des policiers intègres. Des policiers corrompus. Un jeune couple aussi amoureux qu’insouciant… Tous partent, pour une raison ou pour une autre à la recherche de cette pierre légendaire. L’auteur nous offre ici une impressionnante galerie de personnages tous plus fascinants les uns que les autres. Fascinants mais timbrés et, pour la plupart, d’une rare violence. Cette lecture n’est pas sans rappeler Sin City et son univers angoissant et malsain où la survie n’est assurée que par la force la plus brutale possible. Cette violence est tellement présente qu’elle en devient presque irréelle et grotesque. Ses aspects dérangeants et déroutants disparaissent au fil des pages que l’on ne peut s’empêcher de tourner encore et encore. Parce que l’on sait. Dès le début on sait. Tout s’achèvera en une scène finale digne de Tarantino ou Rodriguez. Et on est impatient d’y arriver.

Publicités

3 réflexions sur “Anonyme – « Le Livre Sans Nom »

  1. Pingback: Anonyme – « L’Oeil de la Lune » | Une Certaine Culture

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s