Tom Clancy – « Octobre Rouge »

« Octobre Rouge » – Tom Clancy – 1984 – Albin Michel

Le commandant du plus précieux sous-marin de la flotte soviétique veut le faire passer à l’Ouest. Face à cette trahison, la flotte soviétique n’a plus qu’un objectif : le rattraper et le couler. Alertée par les services secrets, l’US Navy, en collaboration avec la flotte britannique, est prête à tout pour retrouver ce sous-marin avant les russes. S’ensuit une chasse sans précédent aux larges des côtes américaines.

Octobre_rouge_m

Après la lecture de ce qui est considéré comme le roman le plus réussi de Tom Clancy, je dois bien avouer que je ne serai jamais un de ses grands fans. Malgré tout, ce livre est bien meilleur que « Code SSN », également chroniqué sur ce site (ce qui n’est pas compliqué au vu de sa pauvre qualité). L’action ne consiste pas en une simple course poursuite entre sous-marins. L’auteur contextualité suffisamment pour que le passionné de ce genre de littérature tourne frénétiquement les pages. Cependant, on se rend facilement compte que ce ne sont pas les interactions entre les personnages et les subtilités du comportement humain qui l’intéresse. Ce qui le passionne c’est la haute technologie et la conduite militaire. Et il transmet ces passions à ses personnages ce qui les rend malheureusement un peu inintéressants car ils ne semblent ne pas savoir parler d’autre chose. Le passionné y trouvera son compte. Les autres trouveront la lecture un peu ardue. On ne peut malgré tout que s’incliner face aux connaissances pointues que l’auteur étale au fil de pages.

Un aspect un peu gênant, mais qui peut s’expliquer par le contexte dans lequel est paru le livre (en pleine Guerre Froide), ce sont les descriptions des russes. L’auteur les décrit comme des gens naïfs aux connaissances du monde limitées et ne pouvant avoir comme autre attitude que l’admiration béate face à la culture américaine, son développement et sa notion de liberté. L’Amérique est un modèle à suivre pour les autres sociétés et l’auteur ne dissimule pas ses sentiments patriotiques et sa fierté d’être citoyen américain. A l’heure actuelle, c’est un peu dérangeant.

Les passionnés de haute technologie y trouveront leur compte. Dans un sens, les amateurs de thriller politique ou d’histoire contemporaine également. Les autres peuvent passer leur chemin sans regrets.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s