Michael Connelly – « Le Poète »

« Le Poète » – Michael Connelly – 1997 – Editions du Seuil

Sean McEvoy, policier de la ville de Denver, s’est suicidé. Il s’est tiré une balle dans la tête, l’affaire est claire pour tout le monde. Sauf pour son frère jumeau, journaliste au « Rocky ». Un mot retrouvé près du cadavre de son frère le met sur la piste d’autres cas de suicides de policiers à travers tout le pays. Le doute s’installe de plus en plus dans son esprit car les mots retrouvés aux côtés de tous ces policiers proviennent tous de poèmes d’Edgar Allan Poe.

url-2

Ce roman est vendu comme étant le meilleur de Michael Connelly. Je ne connais pas assez l’œuvre de l’auteur pour pouvoir confirmer cette affirmation. Cependant, et même si j’ai apprécié cette histoire, j’ai lu de bien meilleurs récits policiers. Parmi les réussites, le tueur. Sa psychologie et ses motivations inventées par l’auteur font de lui un criminel crédible et terrifiant tout comme son manque d’empathie et la nécessité de passer à l’acte. Connelly sait de quoi il parle et il le fait très bien. Le mode opératoire de l’assassin et le fait que les principales victimes soient des policiers « suicidaires » sont également d’originales et bonnes idées. Un autre aspect intéressant (et sans doute relativement novateur pour l’époque) est l’utilisation par le tueur et les forces de police, à des fins différentes, d’un nouvel outil appelé « internet ». Les retournements de situation sont aussi réussis car ils sont inattendus et assez surprenants. Je dois également dire que ce livre a titillé ma curiosité concernant l’œuvre poétique d’Edgar Allan Poe. Ce qui est une bonne chose.

Par contre, la petite amourette entre le héros (et « frère de ») et l’agent de police de choc et de charme me semble superflue et aurait pu ne pas faire partie de l’histoire. L’importance que l’auteur donne au métier de journaliste me semble également un tantinet exagéré (en tant qu’ancien journaliste ayant remporté le prix Pulitzer, cela n’a rien d’étonnant). De mon humble avis, il s’agit donc d’un roman policier honnête à l’intrigue efficace mais assez loin des chefs d’œuvres du genre.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s